/Education a la citoyennete pdf

Education a la citoyennete pdf

Le projet de loi “Égalité et Citoyenneté” a été définitivement adopté par le Parlement, le 22 décembre 2016. Il est la traduction législative des mesures issues des Comités interministériels à l’égalité et à la citoyenneté des 6 mars et 26 octobre 2015. Le premier comité interministériel à l’Égalité et à la Citoyenneté se réunit à Matignon. 60 mesures sont présentées dans le cadre du plan “La République en actes”, dont la généralisation du service civique, la création de la réserve citoyenne et la nomination d’education a la citoyennete pdf délégué interministériel à la mixité sociale dans l’habitat.

Manuel Valls réunit le deuxième comité interministériel à l’égalité et à la citoyenneté aux Mureaux pour faire le bilan des 60 mesures engagées. 5 nouveaux blocs de mesures sont présentés pour amplifier le mouvement lancé en mars 2015, parmi lesquelles l’installation d’un nouveau Conseil national des villes. Présenté en Conseil des ministres, le projet de loi Égalité et Citoyenneté vise à retisser l’égalité, à promouvoir la citoyenneté et à redonner à tous le goût de la République. Réuni à Vaulx-en-Velin, le 3e comité interministériel à l’Égalité et à la Citoyenneté acte une vingtaine d’engagements nouveaux ont été pris lors de ce 3e comité. Une dynamique est lancée, il faut l’amplifier”, a affirmé Manuel Valls. Le projet de loi est adopté en première lecture à l’Assemblée nationale.

Le titre III consacre et crée de nouveaux droits au bénéfice de l’ensemble des citoyens. La  loi encourage l’engagement citoyen tout au long de la vie et renforce la priorité à la jeunesse portée par le Gouvernement depuis 2012. Il propose un modèle de société reposant sur une citoyenneté active, sur des valeurs de fraternité, d’altruisme, de générosité. Ainsi, la Réserve citoyenne de l’éducation nationale, créée par Najat Vallaud-Belkacem pour permettre aux citoyens de s’engager aux côtés de l’école pour transmettre à notre jeunesse les valeurs de la République, est reconnue dans la loi.

En 2016, quelques 6000 réservistes sont déjà engagés pour l’école sur l’ensemble du territoire national. Aider son armée : comment devenir réserviste ? Cette expérience leur permettra de développer des compétences qui peuvent être valorisées dans le parcours de formation et d’insertion. La loi crée un principe de validation obligatoire, au sein des formations de l’enseignement supérieur, des compétences, connaissances et aptitudes acquises par un engagement dans une activité bénévole, dans une mission de service civique ou dans la réserve opérationnelle de la défense.

L’engagement des jeunes sera ainsi systématiquement reconnu dans les formations de l’enseignement supérieur, et les nouvelles opportunités de faire un service civique. La loi modifie un certain nombre de dispositions du code du service national portant sur le service civique afin que les volontaires puissent effectuer leur mission auprès d’un service d’incendie et de secours, et bénéficier de la formation initiale de sapeur-pompier volontaire. La loi n’oublie pas les associations, premier lieu d’engagement des Français, en permettant aux dirigeants bénévoles de dégager plus facilement du temps, via le congé d’engagement. Tout dirigeant associatif bénévole, par ailleurs salarié de droit privé, de droit public ou fonctionnaire, pourra exercer ses fonctions grâce à un congé non rémunéré de 6 jours maximum, fractionnable en demi-journées. Par ailleurs, il convient d’accompagner l’autonomie des jeunes en leur apportant les garanties et les informations dont ils ont besoin pour s’insérer et accéder pleinement à leurs droits.