/Simon epstein le paradoxe français pdf

Simon epstein le paradoxe français pdf

Fils d’un boucher de Saint-Clair-sur-Epte, Marcel Simon epstein le paradoxe français pdf naît le 7 décembre 1895. Léandre Marcq, tué à 24 ans, le 16 avril 1917, au cours de la désastreuse offensive Nivelle.

Aux élections législatives de 1924, Marcel Bucard est candidat du Bloc national comme colistier d’André Tardieu, mais est battu. Il participe aux émeutes du 6 février 1934. Le Francisme de Marcel Bucard n’a originellement rien d’antisémite. Marcel Bucard attaqua même l’antijuif Henri Coston, qui s’appliquait le nom de franciste. Ses articles vantent l’amitié des tranchées et la tolérance entre Français de toutes confessions. Il participe au Congrès international fasciste de Montreux, les 16 et 17 décembre 1934.

Marcel Bucard bascule dans l’antisémitisme radical après son arrestation fin 1935 et l’interdiction de son mouvement, prononcée par le Front populaire. En 1941, Bucard se range du côté de la Collaboration et reforme une nouvelle fois son mouvement, sous le nom de Parti franciste. Le 15 juillet 1944, Bucard sous le couvert d’un perquisition, commet un vol chez un joaillier juif. Celui-ci alerte la police qui se rend sur place et bloque la voiture de Bucard qui allait partir. Il est emprisonné à la prison de la Santé et manque d’être fusillé. Libéré le 29 juillet, il a juste le temps, devant l’avancée des Alliés, de fuir en Allemagne le 12 août avec les autres Francistes.

Alors qu’il cherche à gagner l’Espagne, il est arrêté à Merano en juin 1945, extradé en France et condamné à mort le 21 février 1946. Marcel Bucard, marié depuis 1928, était le père de quatre enfants. Mgr Binet, évêque de Soissons, Laon et Saint-Quentin. L’Emprise Juive, Le Coq de France, sd. Nous n’avons aucun goût pour l’esclavage ! Discours de Marcel Bucard prononcé à la salle Lancry le 5 octobre 1941 au Congrès restreint du Francisme à Paris, Le Franciste, 1941.

Dans La Légende de Marcq, paru en 1925, il écrit :  Nous les vrais de la guerre , sommes-nous jamais redescendus du front ? Deux mots sur ce Bucard : c’est un de ces garçons qui ont été tout à fait désaxés par la guerre. Il était séminariste avant la guerre. Il fit bien la guerre, y gagna dix citations et les galons de capitaine. Fils de boucher, il ne put trouver à la démobilisation, dans son milieu social, l’équivalent du prestige qu’il avait à l’armée. Seuil, collection  Points histoire , 1990, p. Il écrit ainsi dans La Victoire du 20 août 1933 :  Notre Francisme est à la France ce que le Fascisme est à l’Italie.

Il ne nous déplaît pas de l’affirmer. La question juive entre les deux guerres : ligues de droite et antisémitisme en France, Paris, A. L’ancien et le nouveau , 1992, 338 p. Marcel Bucard,  Aux Israélites de France , Le Franciste, février 1934. Marcel Bucard,  Sang et or , Le Franciste, 2 décembre 1934.

Marcel Bucard , Le Droit de vivre, 25 mars 1934. Correspondance , L’Univers israélite, 8 mars 1935. L’antisémitisme en France dans l’entre-deux-guerres : prélude à Vichy, Bruxelles, Complexe, coll. Mon journal pendant l’Occupation : 1940-1944, Paris, Libella, coll. Bal tragique à la Santé : 34 morts,  Histoire de la justice et des peines , 2012.

Vichy : les procès de la collaboration, Bruxelles, Ixelles, 2011, 416 p. 1 : Vichy ou les infortunes de la vertu, Paris, Albin Michel, 2008, 570 p. Bucard et le francisme, Paris, J. Jacomet,  Les chefs du francisme : Marcel Bucard et Paul Giraud , Revue d’histoire de la Deuxième Guerre mondiale, XXV-97, janvier 1975, p.

Un paradoxe français: antiracistes dans la Collaboration, antisémites dans la Rèsistance, Paris, Albin Michel, 2008, 622 p. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 20 mars 2018 à 21:54. Simon Sabiani, Paul Carbone et François Spirito. Il avait quatre frères, et une sœur.